Mot du Directeur

Les TIC prennent une part prépondérante dans le programme Renaissance 2 du President de la République et déclinée dans la DPG du Premier Ministre. Non seulement constituent-ils un des 8 axes du programme, mais leur nature transversale les lie directement aux 7 autres. “NIGER 2.0” , s’accordant avec la SDDCI-Niger 2035, définit une approche ciblée des axes stratégiques du développement durable : administration, économie, éducation, santé, agriculture, élevage, sécurité… “Niger 2.0” s’inspire des programmes TIC développés ces dernières années (NICI), ainsi que de la Politique Sectorielle, desquels dérivent des actions concrètes aussi bien en zones urbaines, mais SURTOUT en zones RURALES : état, secteur privé, jeunes, femmes et société civile.

La Division de la population des Nations Unies estime à 18,9 % de la population urbaine en 2015. Soit 81.1% de la population vivant en zone non-urbaine. De plus La capitale, Niamey, a 1.09 million de résidents: Soit seulement 6.4% de la population.

Le Niger est unique dans ce cas car tous les pays similaires (Mali, Tchad) ont presque 15% de la population qui vit dans la capitale. Dans sa mise en oeuvre, “Niger 2.0” s’appuiera essentiellement sur la réorganisation et l’encadrement de la Jeunesse Nigérienne , qui sera le socle d’une société de la Connaissance. “Niger 2.0” voudrait fédérer tous les acteurs essentiels de l’écosystème.

“Niger2.0” contribuera à atteindre les objectifs du développement durable (durabilité économique, durabilité sociale et durabilité environnementale) réduction de la pauvreté, augmentation des revenus, amélioration des conditions de vie des populations, gouvernement en ligne, E-Agriculture, E-Santé, E-Education etc.).